Installation de haie artificielle, comment s’y prendre ?

Installation de haie artificielle, comment s’y prendre ?

La haie est un alignement d’arbres ou d’arbustes délimitant un jardin, remplissant de multiples fonctions. En tant que brise-vent, elle protège des vents forts ; et en tant brise-vue, elle préserve votre intimité et dissuadent les rôdeurs mal intentionnés. Faciles d’entretien, durables et s’adaptant facilement à toutes les conditions climatiques, les haies artificielles sont de plus en plus utilisées, comparativement aux haies naturelles. Pour gagner du temps, vous pouvez faire installer dans votre jardin une haie en brins ou en rouleaux. Poser une haie en brins Pour installer une haie en brins, il vous faudra nécessairement implanter au préalable un grillage, suivant l’alignement des poteaux sur l’emplacement prévu pour la haie. La mise en place est simple à réaliser. Il suffit de glisser verticalement chaque brin dans les mailles du grillage. La manœuvre est réalisée de façon alternative, c’est-à-dire en introduisant le brin de haie d’abord au-dessus de la maille, puis en dessous de la suivante, et ainsi de suite. Les brins tiendront d’eux-mêmes, sans aucune attache ni fixation. Bien entendu, il vaut mieux les serrer dans le sens horizontal pour ne pas laisser d’intervalles. En peu de temps, vous obtenez une protection parfaite de votre jardin contre les regards et les intrusions. Avec une hauteur de 1,80 mètre, la haie tient lieu de clôture ; néanmoins, il est aussi possible de couper les brins à la hauteur voulue pour obtenir une haie plus basse. De plus, la haie est ignifugée pour éviter tout embrasement en cas de barbecue. Elle est également traitée contre les rayons ultraviolets responsables de la décoloration. Cela vous assure une garantie d’une dizaine d’années....
Négocier une augmentation, oui vous pouvez !

Négocier une augmentation, oui vous pouvez !

L’augmentation salariale est un sujet délicat. Votre demande sera donc motivée par vos performances. De ce fait, vous devez absolument être persuasif et factuel. Depuis quand êtes-vous salarié de la boîte ? Qu’avez-vous concrètement apporté à l’entreprise depuis votre embauche ? Définissez votre salaire idéal en restant objectif. Informez-vous par exemple sur la rémunération de vos collègues ou basez-vous sur les études réalisées par des cabinets de recrutement. Vous avez aussi la perspective de consulter les salaires proposés dans les offres d’emploi pour un poste similaire et dans la même zone géographique. Si vous voulez que votre demande aboutisse, il faut y mettre les formes. Sollicitez une entrevue avec votre employeur en lui faisant comprendre que vous avez une requête confidentielle à lui soumettre. La demande doit par ailleurs se faire au moment opportun, après que vous ayez relevé un défi de taille par exemple. Une fois face à votre dirigeant, soumettez-lui votre demande en argumentant de manière logique. Accordez-lui un temps de réflexion. Votre manager accepte de vous augmenter mais pas à la hauteur de vos attentes ? N’acceptez pas de suite. Répétez le montant qu’il propose à haute voix et marquez une pause. Cela l’amènera à revenir là-dessus et à vous présenter ses propres arguments. Ensemble, vous réussirez à trouver le bon...
S’intégrer dans une boîte, comment on fait ?

S’intégrer dans une boîte, comment on fait ?

Vous avez été embauché récemment ? Il faut apprendre à vous intégrer car c’est la clé de la réussite en entreprise. Évitez de vous pavaner et de jouer les je-sais-tout dès votre arrivée. Tentez plutôt d’établir la communication avec vos collègues lors des pauses café/déjeuner. Présentez-vous poliment et engagez une discussion neutre. Ne vous attirez pas les foudres de vos collègues. Rappelez-vous qu’ils sont là depuis plus longtemps que vous et qu’en cas de problème, les dirigeants auraient tendance à croire leur version des faits que la vôtre. De la même manière, évitez les familiarités avec vos patrons même s’ils ont l’air sympa. Le professionnalisme est toujours de rigueur ! Ne restez pas en retrait sous prétexte que vous êtes nouveau. Soyez plutôt serviable. Cela ne signifie pas que vous devez dire oui à tout ce que l’on vous demande. L’objectif est de proposer votre aide dans des domaines en accord avec vos compétences. Restez humble, sans vous dévaloriser. Soyez actif et réactif. Lors d’une réunion, n’hésitez pas à proposer des idées, à émettre des commentaires, à poser des questions. Ces habitudes démontrent votre intérêt et votre volonté d’apporter de participer concrètement à l’essor de la...
Comment choisir son entreprise ?

Comment choisir son entreprise ?

Trouver un emploi est déjà assez fastidieux mais conserver un poste est encore plus complexe. Il convient de ce fait de bien choisir l’entreprise dans laquelle vous postulez, notamment si vous envisagez d’y passer plusieurs années. Définissez le type d’entreprise dans laquelle vous vous sentirez pleinement à l’aise. Les PME font la part belle au sens de l’initiative ce qui vous permettrait de faire valoir vos méthodes et à évoluer parallèlement à la société. Dans les grandes entreprises, les postes et les tâches afférentes sont définies plus clairement. La stabilité financière étant plus sûre, la planification d’une carrière évolutive se fait plus aisément. L’adéquation de votre profil avec l’intitulé du poste proposé est également à vérifier. En effet, un même métier revêt des facettes différentes en fonction de l’entreprise. Les missions confiées à un agent commercial vont par exemple différer dans une entreprise axée sur la construction et une autre qui se focalise sur la gastronomie. Intéressez-vous de près à la localisation géographique. Si vous devez carrément déménager, êtes-vous certain de pouvoir (ou vouloir) démarrer une nouvelle vie ? En outre, ne négligez pas les éléments inclus dans la rémunération qui vous est proposée et renseignez-vous sur les conditions de...
Comment réussir en entreprise ?

Comment réussir en entreprise ?

On évoque ici les options qui vous permettront d’accumuler les expériences et les compétences qui vous serviront de tremplin à l’avenir. C’est de ce fait un sujet qui implique un progrès constant. Il faut déjà commencer par tisser des liens avec vos collaborateurs. La pause-café et le déjeuner sont des occasions d’échanger sur des sujets disparates et de favoriser la coopération au lieu d’une compétitivité qui ne fera avancer ni la société ni vous-même. Il faut aussi savoir déléguer même si vous pensez pouvoir tout gérer. L’idée est de progresser tous ensemble et non de vouloir prouver que vous êtes capable de tout faire. En parallèle, il convient de donner votre avis, de solliciter des conseils et d’apporter votre aide aux autres. Il est important de ne jamais hésiter à solliciter une entrevue avec le DRH pour faire le point sur ce que vous avez déjà accompli et sur les tâches qui vous semblent ardues. Évoquez les formations que vous souhaitez suivre en vue de gagner des connaissances supplémentaires. Si ces dernières sont bénéfiques à l’entreprise, la direction n’a aucun intérêt à s’y opposer. Autre point important : distinguer vie privée et vie professionnelle. L’un ne doit jamais empiéter sur l’autre...