Que faire dans un jardin à l’ombre ?

Que faire dans un jardin à l’ombre ?

Comme n’importe quel être vivant, les plantes ont aussi besoin de lumière pour se développer. Toutefois, selon leur type et leur espèce, certaines en nécessitent moins que les autres. Celles qui ont besoin de rester plus dans l’ombre que sous la lumière doivent alors être bien couvertes pour qu’elles puissent mieux s’épanouir. Nous devrions savoir qu’il existe plusieurs types d’ombres dans le jardin. Pour mieux les différencier et les gérer, je vous propose aujourd’hui d’en parler dans les lignes qui suivent.

L’ombre provenant des arbres

Les grands arbres sont les sources d’ombre les plus classiques. Pour optimiser la lumière, il faut les abattre. Mais cette alternative n’est pas forcément raisonnable. Compte tenu de l’âge de la plante et des autres avantages qu’elle peut apporter, la supprimer définitivement peut-être une perte.

D’ailleurs, on ne peut rien faire si l’arbre pousse dans un terrain voisin ou si a fortiori il est âgé de plus de 30 ans. Toutefois, il est possible d’en abattre quelques-uns si les arbres se trouvent dans votre jardin.

L’ombre lumineuse

En général, la quantité de lumière qui atteint le sol dépend des végétaux présents sur le terrain en question. Ce degré varie en fonction de la densité des feuillages, et au fil des saisons avec les plantes caduques.

Ainsi, quand viennent les saisons où les plantes perdent ou développent moins leur feuillage (hiver et printemps), il est possible de planter des espèces saisonnières, qui auront le temps de se développer avant la venue de la saison estivale.

Je tiens cependant à préciser que les arbres persévérants et qui ont des feuillages très denses comme les chênes verts ne permettent aucune possibilité à un couvert végétal.

L’ombre pluviale

Il arrive aussi que les arbres empêchent une partie des eaux de pluie d’arriver jusqu’au sol. C’est ce qu’on dénomme l’ombre pluviale dans le langage des mains vertes. Plus la ramure est serrée, plus elle est marquée. Il est plus rationnel alors d’envisager des surfaces minérales sur le sol que de lutter contre l’ombre.

Sous les arbres caducs, je vous conseille d’optimiser la lumière en faisant des ébranchages avisés, à condition de ne pas putréfier les arbres. En outre, un arrosage constant permet de contourner les risques relatifs à l’ombre pluviale.

L’ombre des bâtiments

Ce type d’ombre ne change pas, mais varie toujours suivant la hauteur du soleil. Si l’espace disponible est restreint, type puits de lumière, on a une luminosité réduite. Si l’espace est plus vaste, on obtient plus de lumière.

Dans tous les cas, je conseille de bien choisir les plantes en fonction du terrain dont on dispose. Certains végétaux comme les légumes ne peuvent se développer qu’avec les rayons solaires, d’autres comme les hortensias ont juste besoin de lumière.

1 Comment

  1. information intéressante. Je n’avais jamais pensé à couper le vieil arbre de mon jardin, nous avons juste choisi de ne rien planter dessous pour éviter les soucis et avoir un endroit bien à l’ombre pour nous reposer.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>